0
Panier
Votre panier est vide.

Crashmatos

Oeil, juillet 2014 Oeil, juillet 2014
  • acrylique sur béton
  • 100 x 120 cm
  • © Olivier Borst
  • Interview Video

    crashmatos
  • Né à New York (USA) en 1961
     
    Né John Matos, le pseudonyme de Crash est venu s’immiscer après avoir accidentellement  effacé, «crashé» la mémoire d’un ordinateur en classe.

    Il fait partie des précurseurs graffiti-lettristes «writers» new-yorkais des années 70, se distinguant par des motifs variés et colorés, fervent adepte du «wild-style» avec les influences marquées de l’univers des Comics et de la bande dessinée. 

    Les images des rames new-yorkaises graffitées font le tour du monde.

    En 1980, dans le cadre de Fashion Moda, il organise l'exposition «G.A.S.» (Graffiti Arts Success) qui propulse le graffiti à la reconnaissance internationale, avec entre autres têtes d'affiches Futura 2000 et Lee.

    John Crash Matos fut un des premiers graffeurs, avec Futura 2000, à taquiner la toile en atelier, au Studio Graffiti. Il rencontre alors Keith Haring et Jean-Michel Basquiat qui lui ouvrent largement les portes des galeries américaines et européennes.

    On le retrouve en 1984 au Musée d’art moderne de Paris dans l’exposition « Figuration Libre, 5/5 France U.S.A » aux côtés de Combas et Di Rosa…

    Il intervient sur le MUR de la rue Oberkampf à Paris en 2012, et travaille pour de grandes marques (Absolut Vodka, Levi’s, Fenders Guitar…).

    Ses œuvres sont visibles dans les plus grands musées du monde du MOMA de New York au Stedelijk Museum d’Amsterdam.

    Il est là ce point de lumière,
    au centre de cette organisation de couleurs « wild style »,
    il masque le support gris
    d’une ville coupée en deux.

    Domaine de Luchin

    Infos Pratiques

    du 25 mars au 29 mai 2016
    Domaine de Luchin
    Grande Rue
    59780 Camphin-en-Pévèle

    Entrée gratuite
    Le week-end de 14h à 18h
    Réservation obligatoire
    en cliquant ici


    © 2016 | Art-Liberté