Imprimer cette page

C215

(3 Votes)
Bons baisers de Russie, juin 2014 Bons baisers de Russie, juin 2014
  • acrylique sur béton
  • 100 x 120 cm
  • © Olivier Borst
  • Interview Audio


  • Interview Video

    c215
  • Né à Orléans (Loiret) en 1973
     
    Après des études en histoire de l’art et en architecture et après avoir exercé différents métiers «communs», Christian Guémy pratique l’art du pochoir depuis 2006.
     
    Une rupture sentimentale et l’éloignement de son enfant le poussent à couvrir les murs du chemin de l’école de son portrait. Des images chatoyantes et chaleureuses, autant de bouquets, de pensées offertes à sa fille Nina.
     
    Sensible aux difficultés sociales, il rend hommage aux SDF, aux sans-papiers, aux laissés–pour-compte. Ni misérabilisme ni apitoiement dans ses pochoirs à la finesse extrême et à la polychromie chaude et réconfortante.
     
    Si la notoriété internationale de C215 n’est plus à démontrer, il reste très actif et concerné par sa ville, invitant de nombreux artistes urbains à le rejoindre et à investir les quartiers de Vitry-sur-Seine, devenue capitale du street-art en France.
     
    Bien que n’étant pas un artiste «militant», il réalise fin 2014 à Paris, deux importantes expositions en corrélation avec une certaine actualité nationale :  «Libertés. Egalités. Fraternités» et «Douce France».
     
    Sur la lancée, il rend hommage au génie scientifique français en exposant au Musée des Arts et Métiers, «E=mc215. Dialogues entre sciences et art».

    Baiser libéré…
    Volé à l’histoire,
    quand le noir et le blanc s’impriment
    sur le vélin d’un fragment d’espoir.

    twitter

    facebook

    google+